Copyright © 2017 pour Kamyno / Paris - France / Siret 80288762000010 

Les corbeilles décoratives Wichi sont un des joyaux encore méconnus de l'artisanat argentin. Originales et de très grande qualité, elles font appel à une savoir-faire et des matières remarquables. Ces corbeilles tressées sélectionnées par Kamyno sont des pièces uniques, considérées par certains comme des oeuvres d'arts, pour un usage multiple et une touche de décoration authentique. Vous pouvez les utiliser comme corbeilles décoratives, paniers à bijoux, centres de table à garnir, éléments muraux, vide-poches ou autres petits rangements.

Au fait, d'ou viennent ces pièces rares ?

 

Ces objets sont confectionnés par les indiens Wichis de la province du Chaco, dans le Nord Ouest de l'Argentine, à partir d'une plante appelée "chaguar".

 

Le "chaguar" est une sorte d'Aloé Vera, dont les fibres sont manuellement extraites, et qui permettent la fabrication d'un fil naturel et résistant. Ce fil naturel permet depuis des sciècles la fabrication des tissus dont les Wichis ont besoin pour leur subsistance. Ces tissus peuvent être utilisés pour fabriquer une grande variété de paniers, sacs, bijoux, vêtements et autres petits objets décoratifs.

 

Le tressage du "chaguar" est un savoir faire ancestrale et identitaire des tribus Wichi, promu aujourd'hui par plusieurs coopératives argentines. La réalisation de chaque pièce demande de nombreuses heures de travail, un long apprentissage et la connaissance pointues des différentes variétées de "chaguar".

 

Ce sont les femmes Wichi qui confectionnent cet artisanat d'art, à vocation fonctionnelle.

Elles sélectionnent d'abord les specimens de "chaguar" appropriés au type de fibre souhaitée, qui dépend de la nature des objets à fabriquer.

Chaque tige de la plante est sélectionnée, coupée, puis écorcée afin d'extraire la fibre se trouvant à l'intérieur. La fibre collectée est assemblée, mouillée, rincée puis raclée afin d'en extraire toutes les impuretés. Les fibres sont ensuite longuement sechées au soleil, ce qui permet de les faire blanchir.

Les fibres sont ensuite triées par taille, et assemblées pour la confection du fil. Les filaments fibreux sont superposés les uns aux autres, puis mis bout à bout, et enfin torsés sur eux même à la main, et frottés avec de la cendre. La cendre est un liant naturel pour la fibre, qui la protège durablement et lui donne une légère odeur fumée très agréable. On obtient ainsi des fils de toutes tailles.

 

Les bobines de fils sont ensuite teintées avec des pigments naturels, principalement des fruits, des racines, des feuilles et des écorces.

 

Le tissage est réalisé sur des métiers rudimentaires, que les Wichis maîtrisent depuis la nuit des temps.

 

Après plusieurs mois à rechercher quelques pièces d'exception, et biensur uniques, Kamyno est fier de vous présenter un premier échantillon du savoir-faire des Wichi d'Argentine.